Quel avenir pour la maison de retraite « L’Age d’Or » ?

Depuis environ 20 ans, il est question de réaliser une nouvelle maison de retraite sur la commune de Cucuron, avec une capacité d’accueil supérieure à celle de l’actuelle qui est de 51 lits, alors que le seuil de rentabilité selon l’ARS se situe vers 70 résidents. Un premier projet avait été envisagé sur un terrain propriété de l’EHPAD situé lieu-dit Les Garrigues, sur un terrain appartenant à la maison de retraite, site qui n’avait pas été validé par l’Architecte des Bâtiments de France de l’époque. Puis le projet avait été déplacé sur un terrain dont les propriétaires ont disparu prématurément avant que l’acquisition ne soit opérée. Une nouvelle recherche avait conduit à la signature d’un compromis pour une autre parcelle. Toutefois, les premières études hydrauliques avaient entraîné l’abandon de ce programme. 
« La volonté tant des élus que de la population a toujours été de maintenir une maison de retraite à Cucuron afin de pouvoir continuer d’accueillir les personnes âgées dépendantes, notamment de la commune, et donc conserver les emplois sur le village » rappelle Philippe Egg, maire de Cucuron.
 
La guerre en Ukraine stoppe le projet
 
« Après cette série de contre temps, nous avions enfin obtenu l’accord de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et du Conseil Départemental pour une extension du bâtiment actuel », explique Jean Yves Riou le 1er adjoint. Malheureusement, s’est déclenchée la guerre en Ukraine, situation internationale qui a généré entre autres une forte inflation notamment sur l’énergie et les coûts de la construction. 
« Aujourd’hui, la structure du bâtiment de l’EHPAD ne présente plus toutes les garanties suffisantes en matière de sécurité et de fonctionnalité afin d’accueillir et d’héberger des personnes âgées vulnérables et dépendantes. La vétusté des locaux, les nombreuses chambres doubles et mitoyennes ne permettent pas de prendre en charge les résidents dans le confort standardisé de notre époque », précise Phillipe Egg, qui poursuit « qu’actuellement, suite aux dernières estimations, malgré les interventions de Suzanne Bouchet conseillère départementale  et du sénateur Alain Million, le plan de financement n’est pas bouclé, malgré une participation financière du département (1 500 000€) et de la commune ( 250 000 € ). Il suffirait que l’ARS fasse un geste en plus et rallonge la subvention entre 700 000€ et 800 000€». Actuellement, la balle est dans le camp de l’Etat. A suivre.
 
Le projet 
Le projet de rénovation extension ( coût de l’opération a été estimé à hauteur de 12 729 180 € TTC)  autour d’une restructuration du bâtiment principal (une partie XVIIème) actuel complétée par la création d’une aile neuve dédiée à l’hébergement et à l’accompagnement collectif. Le projet architectural de l’EHPAD a été conçu sur la base de l’évolution capacitaire de 19 places supplémentaires, repose sur la construction d’une extension de locaux d’hébergement et d’espace commun (3080m2 SDO) et la rénovation du bâtiment existant (1392 m2 SDO), soit 5053 m2 (SDO) au total.  Deux services spécifiques ont été envisagés dans la conception architecturale : un PASA ainsi qu’une Unité de Vie Protégée permettant d’accueillir et accompagner de façon privilégiée et spécifique les résidents déambulant, atteint de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées qui ont besoin de vivre dans un milieu sécurisé. 
 
Certains locaux de l’EHPAD de Cucuron donnant directement sur l’extérieur pourraient permettre la mise en place de partenariats complémentaires sous la forme d’un tiers lieu. Les perspectives de mise en place d’un tiers lieu afin d’ouvrir l’EHPAD sur le village et de valoriser sa place sur le territoire, permettra d’inviter les acteurs de la vie locale des activités et des services qui favorisent le lien social. 
 
Montage financier de l’opération
– Un autofinancement (dont produit de la vente d’un terrain : 320 000 €) : 329 180 €.
– Une participation de la commune : 250 000 €.
– Un emprunt (l’établissement n’ayant actuellement aucun endettement à ce niveau) : 7 650 000 €. Par mesure de prudence, l’EHPAD ne souhaite pas utiliser toute sa capacité d’emprunt. 
– Un Plan d’Aide à l’Investissement de la CNSA ( sollicité) : 3 000 000 €. – Une subvention du Conseil Départemental : 1 500 000 €.
 
La Provence – Alain CARLE
 
Photo repro AC : Vue de l’extension à droite – Ancien bâtiment à gauche

DERNIERES ACTUS

Le Mai de Sainte-Tulle 2024

Ce sont par-delà les siècles que le village de Cucuron témoigne toujours la promesse faite  à Sainte-Tulle en 1721 lors de la grande peste venue

Suite >

DERNIERS TRAVAUX

INFORMATION POPULATION

En raison de travaux sur la chaussée, la rue Sus Pous et la montée du Château Vieux seront strictement interdites à la circulation (y compris

Suite >