Musée Marc Deydier

Programme du musée été 2021

Cette année le musée présente jusqu’au mois de septembre 2021, une exposition du Parc naturel régional du Luberon : « De la Durance aux Monts de Vaucluse, Géoballade du paysage à la géologie »

Les paysages nous racontent les grandes étapes de l’histoire géologique du Luberon, une histoire qui se construit au gré des va-et-vient de la mer. Une découverte de l’évolution de notre région à travers les âges, pour petits et grands.

Cette exposition a été réalisée à partir du livre d’aquarelles , écrit par Georges Bronner, spécialiste en géologie structurale, maître de conférences à l’Université Paul-Cézanne d’Aix-Marseille. Depuis des années, il s’est attaché à mettre la géologie à la portée du plus grand nombre. C’est aussi un artiste, aquarelliste, de grand talent.

  • Exposition « Laissés pour contes » : 24 juillet au 15 Aout.

  • Journées du patrimoine : 18/19 septembre 2021.

Conférences (dates à préciser) :

  • A la découverte de Marie Madeleine par Pascale Léger.
  • Le bestiaire médiéval par  Hélène Novaresio
  • Histoire de la peste et des épidémies par Jean Pierre Naudy, Armelle Debru, René Volot.

ETE 2021 : PORTES OUVERTES A CUCURON du 6 juillet au 10 août.

En relation avec l’exposition « Laissés pour Contes » du Musée Marc Deydier du 24 juillet au 15 août et la médiathèque de Cucuron.

Livres d’artistes 2012-2021 et autres œuvres d’Art Singulier

L’Atelier Couleurs d’écrire dépend de l’association Des Livres et Vous (de Lauris). Il regroupe des artistes de la région dont plusieurs plasticiennes animatrices et une spécialiste d’atelier d’écriture. Depuis bientôt 10 ans, chaque année se décide un thème différent pour fonder une collection nouvelle de 5 livres par artiste ; des stages ont lieu aussi. S’y conjuguent toutes sortes de textes, d’images, techniques, reliures, matières, mises en page, formats etc… pour former un ensemble cohérent au service du sens et du thème. Chaque livre où se mêlent quelques contraintes et beaucoup de liberté -fruits d’expériences – reflète la personnalité de son auteur.

Autour des livres, on pourra voir aussi des sculptures, des photos et des peintures provenant des mêmes artistes.

Les livres pourront être feuilletés avec quelques précautions : masque et gel hydro alcoolique sur les doigts des mains.

Lieu :  67 Chemin du Cagnard, à Cucuron.

  • Entrée libre de 9h à 13h
  • Tous les mardis du mois de juillet : 6, 13, 20, 25 juillet
  • et deux mardis du mois d’août : 3 et 10 aout

Les artistes : Florence Charmasson, Joëlle David, Mary-Martine Debas, Jean-Marie Lambert, Véronique Lauze, Valérie Montendre, Christiane Ponçon, Sophie Revault, Françoise Sinoir, Sylvie Speck, Françoise Subra, Margret Storck, Beya Thomas…

Les œuvres seront renouvelées tous les 3 mardis.

Cucuron il y a 100 ans ...

parcours du patrimoine a cucuron
Cucuron 1900

Le musée accueille les visiteurs dans un bel hôtel particulier du 17ème siècle.

Le Musée est installé dans l’ancien hôtel de la famille de Bouliers au XVII° siècle. Cette famille qui possédait plusieurs seigneuries en Provence habitait auparavant dans la Maison de la Reine Jeanne.(voir  plus haut).

Au XVIII° siècle, cet hôtel fut la propriété d’Elzéar Bouquet dont le petit-fils, Louis, fut maire de Cucuron de 1794 à 1830.

Au XIX° siècle, les Frères des Ecoles Chrétiennes y installèrent un établissement scolaire qui fonctionna jusqu’à la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905.

L’immeuble devint propriété communale et, à partir de 1970, à l’initiative de la Municipalité de Cucuron et de l’Association Historique du Luberon, il fut l’objet d’importants travaux de remise en état pour accueillir le musée.

Les collections se regroupent autour de trois thèmes principaux : Archéologie, Ethnographie, Photographie.

Visites :

Le musée est ouvert tous les jours du 1er juin au 19 septembre, de 9h30à 12h30 et de 15h30 à 19h

Des visites guidées sur rendez-vous sont possibles pour les groupes.

Renseignements : amisdmc@gmail.com

Adresse : rue de l’église 84160 Cucuron.

Archéologie :

Une salle consacrée à la villa gallo-romaine du Vièly présente le matériel retrouvé et le très important graffito sur enduit peint représentant un navire de commerce romain (I°/II° siècles après J.C.)

Une autre salle expose les fouilles du Mausolée gallo-romain de Cucuron (I° au IV°siècle) dont l’architecture et le mobilier sont exceptionnels.

Ethnographie

La collecte des objets de la vie quotidienne des XIX° et XX° siècles, commencée dans les années 1970, est essentiellement l’œuvre des habitants de Cucuron qui ont ainsi préservé les témoignages matériels de la vie économique et sociale du village.

Cet engouement collectif a permis de composer un ensemble original de provenance locale, et de réaliser ainsi une salle consacrée aux travaux des champs, une salle à l’artisanat, une autre à l’école de la République et plusieurs vitrines à la vie publique et à la vie privée au cours du XIX° siècle.

Photographie :

Ses héritiers ont déposé au Musée plus de 2800 plaques photographiques prises entre 1900 et 1920 par Marc Deydier, notaire, passionné de paléontologie, géologie, archéologie, préhistoire, taxidermie. Amoureux de la langue provençale, il entretenait une correspondance avec Frédéric Mistral.

Ces documents dont la plupart sont de qualité exceptionnelle, retracent la vie quotidienne de son époque : travaux des champs, scènes de la vie privée (baptêmes, mariages, décès), scènes de la vie publique (fêtes, banquets), les paysages du Luberon et du Vaucluse, les débuts de la Société Préhistorique de France (congrès, excursions) ainsi que les fouilles de Marc Deydier lui-même.

Une salle d’exposition temporaire accueille des manifestations d’intérêt régional : peinture, sculpture, archéologie, histoire.

Renseignements : Office de tourisme de Cucuron 04 90 77 28 37 ou amisdmc@gmail.com.

 

DERNIERES ACTUS

DERNIERS TRAVAUX

Traçage des zones piétons

La semaine dernière a eu lieu une remise en état des passages piétons à Cucuron (Cours Pourrières dans sa totalité, Boulevard du Nord, sortie et

Suite >

Elagage chemin d’Apt

La partie haute du chemin d’Apt, depuis la route de Cabrières avait besoin d’un élagage sur les côtés et en hauteur. En effet des arbres

Suite >