En Provençau


En Provençau

 

 

La marluça : la morue, ça ne se mange pas qu’avec l’aïoli ! Savourez ici → Marluça ai porris

 

Lo secrèt de Jaume lo pastre : Conte de Noël provençal → Cliquez ici

 

Lei pinincs : L’automne, c’est la saison des champignons ! Les pinins, c’est délicieux ! → Cliquez ici

 

Elie LEBRE raconte Cucuron

 

Elie Lèbre, agriculteur à Cucuron, y est né en 1920 et y a vécu jusqu’à sa mort. Après son certificat d’études, et malgré ses excellents résultats scolaires, il n’a pas réussi le concours des bourses, qui se donnaient alors exclusivement au mérite, et sa famille ne pouvait pas payer ses études secondaires : il s’est alors engagé dans le métier d’ouvrier agricole à l’exemple de ses parents. Mais il s’est donné une solide culture autodidacte, et s’est essayé à l’écriture du provençal qu’il parlait à la perfection, participant très activement aux travaux du Centre Culturel Cucuronnais dont il a été un des fondateurs et qu’il a présidé quelques années. Ses écrits et enregistrements sont un précieux témoignage de son temps et de l’occitan tel qu’il se parle dans notre village et dans le sud du Luberon. Nous publierons ici, tel qu’il l’a écrit, le texte qu’il a composé vers 1980 pour servir de canevas à des émissions d’une radio locale, Radio Deux L, dans laquelle il a raconté par épisodes l’histoire de notre village.

 

Elie LEBRE raconte Cucuron → 1er extrait (publié le 15/11/14)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 2ème extrait (publié le 05/02/15)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 3ème extrait (publié le 05/02/15)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 4ème extrait (publié le 24/04/15)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 5ème extrait (publié le 24/04/15)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 6ème extrait (publié le 15/02/16)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 7ème extrait (publié le 15/02/16)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 8ème extrait (publié le 02/05/16)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 9ème extrait (publié le 02/10/16)

Elie LEBRE raconte Cucuron → 10ème extrait (publié le 24/01/17)

 

 

LA FESTA DE SANTA TULI

 

La festa de Santa Tuli se debana lo dissata après lo 21 de mai : au començament de l’après-dinar. Lei joines e pas tant joines dau vilagi van tombar una pibola dins leis alentors dau vilagi.

L’aubre es puei portat sus leis esquinas deis omes jusc’a la rota monte l’espera, ara, un camion pèr lo carrejar jusc’aù Portaù de Pertus au bas de la novèla carriera de l’Ensenha.

Es d’aqueu ponch de partença qu’arriva, emé lo promier magistrat dau vilagi, e seguit per leis abitants, l’Ensenha (un dròle meritant vestit d’un abit a la moda revolutionnari e aguènt la carga dau drapeù nacionaù)

L’Aùbre de Mai es carrejat sus leis esquinas  deis omes a travès lo vilagi dau tèmps que lei campanas sònon au grand balanç ; es, puei,  après la benedicien, auçat davant la gleisa.

Seguisson cants e danças provençalas sus son relarg.

Aquela tradicien comemòra lo vòt fach pèr lei Cucuronencs en 1720 a sa santa Patrona d’anar en procession, chasca anada, plantar una pibola davant la gleisa se l’epidemia de la pesta prenié fin. Ce que siguèt lo cas.


 

La fête de Sainte Tulle a lieu le premier samedi après le 21 mai, en début d’après-midi. Les jeunes et moins jeunes du village vont couper une piboule aux alentours du village.

L’arbre est ensuite porté à dos d’homme jusqu’à la route ou l’attend, maintenant, un camion pour le transporter jusqu’au Portail de Pertuis au bas de la nouvelle rue de l’Enseigne.

C’est à ce point de départ qu’arrive, avec le premier magistrat du village, et suivi par les habitants,  l’Enseigne (enfant méritant vêtu d’un costume d’apparence révolutionnaire et ayant la charge du drapeau national).

L’ « Arbre de mai » est transporté à dos d’homme à travers le village pendant que les cloches sonnent à toute volée ; il est, ensuite, après sa bénédiction, dressé devant l’église.S’ensuivent chants et danses provençales sur son parvis.

Cette tradition commémore le vœu fait par les Cucuronnais en 1720 à leur sainte patronne d’aller en procession, chaque année, planter une piboule (peuplier) devant l’église si l’épidémie de peste prenait fin. Ce qui fut le cas.

Le 07/05/2014

RV